BIOGRAPHIE

_DSC1178_edited.jpg

   Aliénor débute ses études musicales à l'âge de six ans et se passionne par la suite pour le chant.

   

   En 2012, elle intègre l'école de Notre-Dame de Paris sous la direction de Lionel Sow, où elle entre dans le cycle spécialisé de Rosa Dominguez. Elle participe également au cours de son cursus aux masterclasses de Margreet Hönig, Semjon Skigin, Alain Buet, Regina Werner, Janina Baechle ainsi que Rosemarie Landry qui l'invitera à participer à l'Institut d'Art Vocal du Canada auprès de Mignon Dunn et Judith Forst.

   Désireuse de perfectionner sa connaissance de la langue allemande et du répertoire elle part pour un semestre vivre en Allemagne et suit l'enseignement de Carola Guber, professeur au sein de la Hochschule Für Musik und Tanz de Leipzig. Très attachée à l'art de la scène, elle est invitée à se produire à l'opéra de Vichy sous la direction de Lionel Sow.

 

   En Mars 2015, elle est une fille du Rhin lors de la production Siegfried et L'Anneau Maudit de Richard Wagner à l'Opéra Bastille sous la direction de Vincent Praxmarer. Par la suite Aliénor participe au spectacle Raconte-moi une histoire d'opéra comique et interprète le rôle de Carmen et Nicklauss à l'Opéra Comique avec les Frivolités Parisiennes. En 2018, elle est le rôle titre dans la production lyrique du Conservatoire National Supérieur de Paris, Jules César de Haendel sous la direction de Philipp Von Steinaecker. Aliénor se produit à la Philharmonie de Paris dans le spectacle 200 Motels de Frank Zappa puis interprète, aux côtés de l'Orchestre des Lauréats, l'Amour Sorcier de Manuel De Falla. En Mai dernier, elle était en récital avec le pianiste Ouri Bronchti à La Monnaie dans un programme dédié aux Wesendonck Lieder.

   Aliénor est diplômée de la classe d'Elène Golgevit en Juin 2019 au sein du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Récemment elle remporte le deuxième prix de la catégorie opéra du concours international de Marmande. Par la suite elle fait ses débuts dans le rôle de Dorabella à l'Opéra de Tours, puis de Cherubin à l'Opéra de Lille, la même année elle est Madelon dans Fortunio à l'Opéra Comique

   En 2020, Jean Bellorini lui propose d'intégrer sa troupe afin de créer un spectacle autour du mythe d'Orphée. La pièce mêle alors le texte de Valère Novarina et les musiques de l'Orfeo de Monteverdi. La pièce est crée pour la Cour d'Honneur du Festival d'Avignon puis en tournée dans différents théâtres nationaux.

   Récemment Aliénor fait ses débuts au Théâtre des Champs Elysées dans le rôle d'Oreste dans La Belle Hélène d'Offenbach avec Les Grandes Voix, puis Inez dans le Trouvère a l'Opéra de Rouen.

   En décembre dernier elle est invitée par le Slovenian Philharmonic pour la Troisième de Mahler à Ljubljana puis pour le Requiem de St Saëns avec l'Orchestre National de France sous la direction de Cristian Macelaru à l'auditorium de Radio France.